Nos projets et services

Nos services

Le service ROR

Pour ce service, le choix de GUYASIS s’est porté sur le modèle du ROR PACA.

Ce répertoire fait état de :

  • L’offre de soins dans la région, la description détaillée et opérationnelle des spécialités pour l’ensemble du corps de santé
  • La disponibilité en lits des établissements de santé.

Le ROR contient des informations concernant :

  • Les établissements de santé et également médico-sociaux (organigramme, contacts en cas d’alerte, les spécialités, détail sur le plateau technique, le tableau des gardes…)
  • Les unités d’hospitalisation (contacts, capacité d’hospitalisation, modalités de fonctionnement, praticiens et cadres, tableau de garde, visualisation de l’état d’occupation des lits…)
  • Les consultations externes (praticiens, horaire d’ouverture, contacts, pathologies prises en charge…)
  • La disponibilité des plateaux techniques (horaires, garde, absences…)
  • Les acteurs libéraux (horaires, garde, adresse, absences…)
  • Les pharmacies de ville et laboratoire d’analyses (horaire, adresse, garde, absences…).

Le ROR doit pouvoir inclure également des informations sanitaires sur les pays frontaliers (contacts administratifs et médicaux…). Il doit pouvoir également s’interfacer avec les ROR des Antilles et celui de l’Ile de France notamment pour avoir une visibilité sur les ressources disponibles dans ces zones géographiques.

Cliquez ici pour accéder au ROR de Guyane…

 

Le service IMAG

Ce projet est porté par une équipe interrégionale pilotée par le GCS SIS Martinique, son but est de :

  • Créer des communautés radiologiques territoriales pour assurer la permanence radiologique pour la permanence des soins (PDS) et ultérieurement un fonctionnement régulier de la demande radiologique générale.
  • Formaliser les éléments de coopération au sein de ces communautés radiologiques territoriales.
  • Assurer un fonctionnement sécurisé des coopérations entre établissements et radiologues sur les différents territoires Antilles Guyane.

Cliquez ici pour accéder à la plateforme de test IMAG

 

L’accompagnement :

  • Le projet hôpital numérique pour l’accompagnement des membres à la réalisation de l’état des lieux de leur SI.
  • DiabSat Guyane, l’accompagnement du CHAR dans le pilotage du projet de dépistage des complications du diabète en site isolé.

Les projets en cours

Le projet annuaire :

  • Projet à vocation purement technique dont la finalité première est de permettre une authentification unique des acteurs pour accéder aux services régionaux.
  • Le périmètre de ce projet se décline en :
    • Le peuplement interne de l’annuaire référentiel (notamment dans la phase de la construction de l’annuaire)
    • Les mécanismes de connexion aux applications au sein de l’annuaire, conformément à la politique générale de sécurité des systèmes d’information de santé (CPS, mot de passe à usage unique,…)
    • Le peuplement externe de et vers d’autres annuaires permettant de répliquer des objets avec l’annuaire (format standardisé texte de type LDIF ou sous la forme de web-services SOAP/http)

Le projet portail d’accès sécurisé :

  • Diffuser et partager des informations
  • Favoriser le travail collaboratif
  • Elaborer un cahier des charges sur les fonctionnalités de cette plateforme
  • Proposer une charte graphique et une procédure de mise à jour du contenu de l’information de santé
  • Identifier un administrateur, animateur de cet ENRS
  • Instaurer un comité rédactionnel chargé de valider le contenu et de la mise à jour du contenu en relation avec l’ARS

Le projet messagerie sécurisée :

  • La messagerie sécurisée dans le secteur de la santé permet d’échanger des données de santé de façon sécurisée en conformité avec le décret de confidentialité du 15 mai 2007 entre tous professionnels de santé, quel que soit leur lieu d’exercice
  • Cette messagerie allie les fonctionnalités :
    • d’une messagerie traditionnelle permettant l’envoi de courriels et de pièces jointes
    • d’une sécurisation qui garantit la confidentialité et l’authenticité conformément au décret de confidentialité.
  • Ce projet doit pouvoir proposer une messagerie aux PS n’en disposant pas et couvrir l’interopérabilité et la communication avec les logiciels de messagerie déployés
  • Pour le déploiement de la messagerie sécurisée dans le contexte guyanais et un meilleur développement des usages, le GCS GUYASIS opte pour la solution du GIP MIPIH, Medimail. Pour vous connecter ou vous inscrire, cliquez sur le lien ci-dessous :

Messagerie Sécurisée de Santé

Le projet hébergement de données de santé :

  • L’externalisation des données de santé auprès d’un organisme spécialisé, distinct du professionnel ou de l’établissement de santé qui soigne le malade a été placée sous contrôle. Le but recherché est d’amener les acteurs de l’hébergement au plus haut niveau de sécurité afin d’offrir un espace de confiance aux patients et aux professionnels.
  • Fixée par l’article L. 1111-8 du code de la santé publique (loi n° 2002303 du 4 mars 2002 relative aux droits des patients), l’activité d’hébergement des données de santé peut être définie comme toute activité d’externalisation, de détention et de conservation des données personnelles de santé recueillies ou produites à l’occasion d’un acte de prévention, de diagnostic ou de soins et confiées à un tiers qui n’a pas eu mission de les collecter.
  • En fonction de la décision retenue :
    • Recherche d’obtention de l’agrément d’hébergeur de données de santé
    • Appel d’offres pour rechercher un hébergeur de données de santé

Le projet d’identitovigilance régionale :

  • La mise en place de projets de coopération entre PS nécessite en tout premier lieu que tous les PS utilisent les mêmes procédures de création d’identité. L’INS (Identifiant National de Santé) étant l’unique identifiant régional et national du patient, le nom, prénom, adresse et autres informations du patient doivent être créés dans une même logique. Par ailleurs, est inclus dans ce projet une étude sur l’échange de données de santé pour les patients ne possédant pas d’INS.
  • Identité des patients dans la perspective de partage de données de santé
  • Serveur d’identité et de rapprochement d’identité
  • promouvoir des procédures régionales de gestion d’identité
  • proposer des solutions annexes dans le cas d’INS inexistant (proportion très importante de la population)
  • favoriser la gestion des identités au niveau régional en s’interfaçant avec les logiciels des gestions administratives des patients de chaque établissement concerné

Le projet DPI :

  • Le choix retenu de Dossier Patient Informatisé pour ces établissements pourra servir de base à la mise en œuvre d’un Dossier Patient Informatisé Régional (projet entrepôt régional de données de santé).
  • Le périmètre fonctionnel du projet est à définir dans le cadre de l’élaboration du cahier des charges. Il peut couvrir les aspects suivants :
    • Dossier patient informatisé
    • dossier informatisé sécurisé pour optimiser le parcours de vie des usagers et la qualité de la prise en charge au sein et entre les structures MS
    • Production clinique et médico-technique
  • Le projet d’entrepôt régional de données de santé :
    • Le DMP est le service défini au niveau national pour faciliter la prise en charge du patient et la coordination des soins ville-hôpital.
    • Toutefois, le DMP adresse une population répondant à certaines caractéristiques. Une large proportion de la population guyanaise ne répond pas à ces caractéristiques, privant ainsi les professionnels de santé de ce service pour le partage de données de santé.
    • Dans ce contexte, et en relation avec les potentielles évolutions du périmètre du DMP (DMP V2), l’objectif de ce projet est de définir une urbanisation du partage de données de santé adaptée au contexte et aux spécificités régionales et permettant d’adresser la population de la région.
      • Dossier patient informatisé régional
      • Entrepôt de données de santé
      • Les dossiers patients des différents acteurs (sanitaires, médicosociales, ambulatoire, réseaux)
      • Le DMP
    • Espace de partage d’informations médicales :
      • Mettre en place des outils de coordination afin de faciliter le partage d’information entre PS et d’améliorer le parcours de soins du patient

Le projet AMOA structures médico-sociales 

  • La mise en place d’un projet SI nécessite tout d’abord la constitution d’un binôme composé d’un profil technique capable de porter les exigences techniques (de sécurité, interopérabilité, robustesse, évolutivité…) et d’un profil métier capable de traduire les besoins des métiers en exigences fonctionnelles.
  • La mise en place d’un dispositif de pilotage adéquat est également indispensable à la réussite du projet.
  • Systèmes d’information médico-sociaux (gestion interne des structures, coordination, plan d’accompagnement des usagers, etc…)

Le projet SI structures médico-sociales

  • Etude de la mutualisation des compétences liées au système d’information.
  • Accompagnement du GCS GUYASIS et ses membres dans la définition d’un projet de télémédecine adapté au contexte des ESMS de Guyane.